Ma philosophie

Le jardin est le reflet de notre personnalité, le prolongement de notre maison et une pièce de vie supplémentaire. C’est aussi un endroit enrichissant, propice à l’évasion, à la détente et à l’émerveillement.

Un jardin s’admire. Le rythme des saisons nous offre un spectacle sans cesse renouvelé, du doux réveil printanier aux couleurs flamboyantes de l’automne. Le jardin mûri au fil des années, les arbres et arbustes prennent de l’ampleur, les ondulations de vivaces s’étoffent, les floraisons se font plus abondantes … C’est un tableau vivant qui évolue sous les yeux émerveillés du jardinier.

Un jardin est un lieu propice à la rêverie. Le calme et la quiétude permettent de laisser divaguer son esprit, loin des tracas du quotidien. Ces instants de sérénités ne manquent pas : détendu dans une chaise longue, suspendu aux écrits d’un bon livre ; allongé dans un hamac à faire la sieste ; attablé au petit salon de jardin sous la gloriette parfumée avec un thé fumant, guettant le gazouillis des oiseaux ou le ballet des papillons colorés ; une belle plante, une pelle ou un sécateur à la main et le sourire aux lèvres pour embellir encore et toujours son jardin.

Un jardin se partage. C’est un espace de convivialité où il fait bon se retrouver d’une tablée familiale ou entre amis, entouré de rires d’enfants.

Chaque jardin est unique, avec ses contraintes et ses atouts. Chacun a son style : anglais, paysager, naturel, contemporain, méditerranéen ou oriental mais surtout chaque propriétaire lui confère une identité propre, qui en fait son originalité.

Un jardin est un endroit magique où l’on vole de découvertes en découvertes. Où le jardinier curieux, naturaliste ou historien peut réaliser des expériences, des observations, tester des plantes inédites ou faire revivre celles venues tout droit d’un lointain passé.

Un jardin se respecte. Les consciences s’éveillent et de plus en plus de jardiniers comprennent combien l’usage des produits phytosanitaires est destructeur pour notre écosystème et à fortiori pour l’Homme. Il existe des alternatives et dans la majorité des cas, l’usage de la chimie est inutile. Le choix des plantes est primordial pour ne pas se retrouver enfermé dans le cercle vicieux des traitements chimiques. Planter des espèces adaptées à son climat, à sa terre et des variétés robustes mais non moins séduisantes est un gage de réussite indéniable. Ainsi toute une vie s’installe dans le jardin, y trouvant refuge. Tout s’équilibre, le cycle naturel de la vie se perpétue, laissant au jardinier plus de temps au plaisir et à la contemplation.