Créer une cloture sur-mesure
Aménagements de jardin

La nouvelle palissade

Cette année, je me suis décidée à faire quelque chose du côté du ruisseau. Ce n’était pas du tout prévu et c’est dommage car j’aimais bien la vue sur le ruisseau et je pensais même investir ce coin, entretenir et y faire des plantations.

Mais ce vis à vis depuis la rue commençait sérieusement à me déranger, sans parler de la vieille grange de tôles rouillées qui me sort par les yeux. Depuis peu l’endroit semble être devenu une zone de déchets verts de la commune. C’était la goutte d’eau !

L’idée est donc venue de poser une palissade occultante pour camoufler la misère au maximum et pour nous procurer un peu plus d’intimité au jardin et plus particulièrement sur la future terrasse (j’en reparlerai).

Créer une cloture occultante

Une palissade sur-mesure

Nous avons donc acheté le nécessaire pour confectionner une palissade. Il fallait quelque chose d’aussi durable que possible et qui ne s’écroule pas sous les premières rafales de vents. C’est que ça peut souffler dans ce coin ! Notre choix s’est porté sur des poteaux de bois de section de 7 cm et longueur 2,40 m, ainsi que des lames de volets qui servent normalement à faire des bardages.

Pour fixer les poteaux au muret, nous avons utilisé des supports métalliques à sceller que nous avions déjà utilisé pour un précédent projet avec satisfaction. Fred a percé le muret à intervalles réguliers (2,50 m soit la longueur des lames), à coulé du béton dans les trous avant d’insérer les tiges des supports. Sachez que les supports à sceller sont beaucoup plus solides que ceux à viser. Ces derniers cassent facilement dans les zones très ventées.

Sceller et fixer pallissade
Scellement des supports métalliques.

Une fois le béton bien sec, nous avons fixé les poteaux sur les supports avec des vis inox (4 vis par poteau), en veillant à ce qu’ils soient de niveau verticalement. Ensuite, nous avons emboité puis visé lame après lame, toujours en vérifiant régulièrement les niveaux, horizontalement cette fois.

Créer une pallissade
Fixation des lames de volets.

Afin de pérenniser l’édifice, Fred a imaginé des renforts côté ruisseau. Le muret étant étroit, il fallait être astucieux. Il a acheté des supports pour charpente qu’il a fixé (chevillé puis visé) pour retenir les renforts. Une fois les renforts découpés avec le bon angle, il ne restait plus qu’à les installer derrière chaque poteau. Le tout est visé avec des vis inox.

Créer une palissade.
Pose de jambes de force pour renforcer la solidité de la palissade.

Dernière étape, pour ne pas surcharger d’avantage la palissade et pour atteindre la hauteur souhaitable, j’ai imaginé rajouter des poutres tout en haut avec dans l’idée qu’elles servent de supports pour des plantes. C’est pour cette raison que nous n’avons pas coupé les poteaux verticaux dès le départ. Ces petites poutres font 2,60 m de long, il fallait les recouper à la bonne longueur.

Créer une palissade.
Fixation de poutres pour plantes grimpantes.

Elles sont simplement visées avec des tire-fonds dans chaque poteau verticaux.

Créer une palissade.
Pallissade vue depuis la rue.

Vous remarquerez que le rosier ‘Paul Himalayan Musk’,  qui pousse dans l’érable, cascade déjà sur la palissade.

Au milieu de chaque panneau, on a rajouté un renfort pour que les poutres verticales ne plient pas sous le poids des plantes avec le temps.

Créer une palissade.
Palissade terminée.

La palissade n’est pas encore végétalisée mais on est déjà super contents du résultat et le massif juste devant s’en trouve mis en valeur.

Les plantations

L’idée était donc de pouvoir y faire grimper des plantes. Il me fallait de grandes plantes grimpantes, des conquérantes ! J’ai choisi deux clématites montana, un chèvrefeuille pour le coin le plus ombragé et une akébia qui dégoulinera au dessus du portail. Ce dernier sera changé dans un avenir proche. Il faudra installer une structure de ce côté aussi. On verra plus tard !

Pour que les plantes grimpent toutes seules, j’ai fixé du grillage à poules, simplement avec des petites pointes. Ainsi, leurs tiges volubiles s’agripperont d’elles-mêmes.

Support pour plantes grimpantes
Fixation d’un morceau de grillage à poules pour les plantes grimpantes.

J’ai donc jeté mon dévolu sur une clématite ‘Marjorie’, en plus de la clématite ‘Van Gogh’ qui patientait depuis un an dans son pot, un Lonicera delavayi et une Akebia quinata.

Plantes grimpantes pour cloture
Plantes grimpantes : Lonicera delavayi (Promesse de fleurs), Clematis montana ‘Marjorie’, Clematis montana ‘Van Gogh’ (Sophie Plamont), Akebia Quinata (Promesse de fleurs).

Dans le massif devant,  mon rosier ‘La Belle Sultane’ que je comptais déplacer à l’automne (car il n’aurait plus eu assez de lumière avec la palissade) s’est fait boulotter les racines. Il n’en reste rien… (frustration !!!). Je l’ai remplacé par quelque chose de persistant, j’avais d’abord opté pour le graphique Mahonia ‘Soft Caress’ mais sa rusticité étant vraiment limite pour mon jardin, j’ai choisi la sécurité avec le Mahonia ‘Charity’.

Plantation massif palissade
Massif palissade – Mahonia ‘Charity’ (squirrelbasket – Flickr).

Ce dernier fleurira ce coin dans le courant de l’hiver. Maintenant, il n’y a plus qu’à patienter pour que les plantes jouent leur rôle.

La décoration

Enfin, j’avais dans l’idée d’y fixer quelques petites choses comme un miroir, de petits hôtels à insectes et/ou un nichoir et certainement d’autres choses, comme une couronne de fleurs éphémère, juste pour agrémenter lors des portes ouvertes ou selon l’inspiration du moment.

miroir jardin
Miroir du jardin.

Le miroir est fixé… J’adore, j’ai un gros faible pour les formes en ogive.

Une astuce pour éviter que les oiseaux ne viennent s’y heurter : préférez de petits miroirs, avec de petits carreaux, évitez qu’il reflète le ciel et ne briquez pas le miroir !

Le reste de la déco se fera au fur et à mesure…

 

logo

17 réflexions au sujet de “La nouvelle palissade”

  1. Nous l’ avons enfin cette palissade et je suis heureuse de lire que tu as fixé du grillage à poules pour faire grimper tes plantes grimpantes, c’est ce que nous avons fait. J’adore ton miroir… Nous y avons installé une vieille porte et je compte la décorer aussi;
    Bises Virginie

    Aimé par 1 personne

  2. J’aimais bien le petit ruisseau, …mais cet aménagement va donner de la valeur à cet endroit…. ça va être superbe, comme le reste du jardin . J’aime bcp le miroir .Je suppose que vous l’avez trouvé sur une foire aux plantes.J’en cherche un désespérément .c..pas facile de trouver de la jolie déco de jardin ds les Ardennes 🙂

    J'aime

  3. Bonjour Virginie .Adieu le vilain décor et quelle belle réussite ce projet abouti ,Félicitations à monsieur c’est un travail de pro .Ici un ruisseau aussi chez moi ou les bords s’écroulent l’avantage chez vous c’est le muret pour fixer cette superbe clôture .Vos plantations vont faire un joli effet et l’idée du miroir est superbe s forme est très belle et le reflet de votre massif fait merveille .
    Bravo Virginie .
    Emmanuelle

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s