Conseils de paysagiste

Climats & zones de rusticité en France, Belgique, Luxembourg et Suisse

Les plantes sont des êtres vivants. Elles subissent les aléas de leur environnement : pluie, gel, vent, ensoleillement … Il est donc très important de connaître son climat ainsi que sa zone de rusticité pour faire un jardin et pour savoir choisir les plantes adaptées. Il est bien sûr possible d’utiliser des astuces comme de planter des haies vives pour se protéger des vents froids, des écrans de verdure filtrants qui vont favoriser ce qu’on appelle un microclimat.

Le climat

Le climat est défini comme l’ensemble des conditions météorologiques (températures, pluviométrie, ensoleillement, vent, …) sur une région donnée et sur une période de temps longue, soit plusieurs années. Ce qui permet de le différencier du temps qu’il fait correspondant aux phénomènes atmosphériques sur une courte période, soit quelques jours.

A l’échelle mondiale, la France métropolitaine, la Belgique, le Luxembourg et la Suisse bénéficient d’un climat dit tempéré. Ce climat se caractérise par de fortes amplitudes thermiques tout au long de l’année. Ceci varie en fonction de l’altitude, de la latitude et de la proximité de la mer ou d’un massif montagneux.

climats-france-belgique-luxembourg-suisse

On distingue cinq principales zones climatiques :

  • océanique
  • semi-océanique
  • semi-continental
  • montagneux
  • méditerranéen

Le climat océanique

Influencé par les courants marins, les amplitudes thermiques annuelles sont faibles et les précipitations réparties tout au long de l’année. Toutes les régions côtières de l’Ouest bénéficient de ce climat.

Le climat semi-océanique

Il s’observe sur l’ensemble du Bassin parisien, sur une partie de la vallée de la Loire, le nord du Massif central, le nord de la vallée de la Saône et un couloir couvrant le centre de la Belgique. L’influence océanique est perceptible mais il peut aussi subir des influences continentales venant de l’Est européen.

Le climat semi-continental

Les étés sont chauds, les hivers plutôt rudes, les jours de neige et de gel sont nombreux. Les précipitations sont importantes, surtout en période estivale. L’amplitude thermique entre l’été et l’hiver est grande. C’est typiquement le climat du quart nord-est de la France et de certaines plaines abritées du Massif central et des Alpes, de la pointe sud-est de la Belgique, le sud du Luxembourg et une partie de la Suisse.

Le climat montagnard

Il se situe en montagne : dans les Pyrénées, les Alpes, le Jura, les Vosges, le Massif central, l’Ardenne. Les températures baissent rapidement en prenant de l’altitude. Il se caractérise par des hivers rigoureux et neigeux, des étés frais et humides.

Le climat méditerranéen

Il se caractérise par des hivers doux, des étés très chauds et secs, un ensoleillement important et des vents fréquents notamment le Mistral et la Tramontane. Proche de la Méditerranée, on le retrouve dans la région PACA, la Corse, le Languedoc-Roussillon, les Alpes provençales et la vallée du Rhône. Les pluies sont irrégulières et peu nombreuses, la sécheresse s’installe vite en été. On observe régulièrement des épisodes de précipitations intenses au printemps et en automne pouvant engendrer des inondations.

Ces zone sont bien entendues à titre indicatives. Il y a des régions bénéficiant de microclimats naturels et pour lesquelles ces données peuvent varier.

Les zones de rusticité

On distingue les plantes rustiques, semi-rustiques et gélives. Une plante rustique résiste au gel sans aucune protection hivernale, une plante gélive étant son contraire. Certaines sont plus rustiques que d’autres.

Une zone de rusticité est une région géographique représentée par un numéro défini par des fourchettes de températures minimales (déterminées par des relevés dans plusieurs stations pendant un certain nombre d’années) tolérées par un végétal donné. Elle est indiquée dans les fiches de plantes par les pépiniéristes, parfois précédée des initiales USDA (United States Department of Agriculture qui est à l’origine de l’établissement de ces zones adoptées par la suite dans de nombreux pays).

zones-rusticite-europe

La France métropolitaine se traduit par des zones allant de 5 à 10. Si je prenais l’exemple des Ardennes françaises qui se situe en zone 7. Il faudra choisir des plantes supportant des températures allant jusque -18°C au moins.

carte-rusticite-france

Néanmoins, ce système de zones a ses limites car il ne tient pas compte de la pluviométrie, du type de terre et de sa rétention en eau, d’un éventuel microclimat, de l’exposition au vent, de la plante (certains cultivars sont plus fragiles que d’autres) et de son age (un jeune plant sera plus frileux qu’un arbuste présent depuis plusieurs années) et des conditions météorologiques particulières (les valeurs indiquées sont des températures minimales moyennes, il y a bien sûr des années où les hivers sont exceptionnellement froids).

Attention aussi, ces valeurs sont valables pour des végétaux cultivés en pleine terre. Les plantes en pots perdent en rusticité car leurs racines sont directement exposées au gel. Il faut savoir aussi qu’un bon drainage permet de gagner en rusticité.

logo

1 thought on “Climats & zones de rusticité en France, Belgique, Luxembourg et Suisse”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s