pauciflora-hiver-boutons
Chroniques du jardin

Des feuillages persistants & quelques fleurs hivernales

« Il n’y a pas d’erreurs de jardinage, seulement des expériences. »
Janet Kilburn Phillips

Ces dernières semaines auront été assez froides et enneigées. Jusqu’à -12°C dans le jardin avec une bonne couche immaculée. Je suis allée faire la première tournée d’inspection hier. Beaucoup de bois mort jonche le sol des suites de la dernière tempête, je vais ramasser tout ça dès que possible.

jardin-sainte-anne-bois-mort

La majorité des vivaces et graminées sont avachies sur le sol. C’est particulièrement flagrant autour du bassin rond.

Pour l’instant, je laisse comme ça, le temps que les températures remontent, cette masse de feuillage protège le sol et la faune locale.

En ce début janvier, j’ai pu admirer les premières fleurs de l’Hamamelis ‘Jelena’ que j’aime tant.

Son petit frère ‘Ruby Glow’ est encore en boutons, ses fleurs arriveront un peu plus tard. Encore un peu de patience.

jardin-sainte-anne-hamamelis-jelena

Bientôt les Hellébores se pareront de leurs plus beaux atours également. Je vais bientôt couper les feuilles pour mettre les fleurs en valeur.

jardin-sainte-anne-helleborus

Les écorces décoratives sont indispensables en hiver. J’ai un faible pour les cornouillers. Ici, cette belle écorce rouge appartient au Cornus sibirica ‘Alba’, une variété courante mais qui fait son petit effet. Je le taille souvent pour le contenir, surtout à la belle saison pour qu’il n’étouffe pas son voisinage.

jardin-sainte-anne-cornus-rouge

Quelques graminées persistantes sont un atout supplémentaire dans le jardin. Leur silhouette légère et gracieuse contraste merveilleusement avec les topiaires (encore petites ici). Ma préférence va pour Carex buchananii et sa teinte chaume cuivrée.

jardin-anne-graminee-carex-buchananii

Le Carex morrowii ‘Ice Dance’ se fait remarquer également. Il a bien prospéré dans ce coin quelque peu difficile à garnir de plantes. Sous le sorbier, beaucoup de racines et de cailloux de divers calibres (ancienne allée) rendent les plantations laborieuses. En insistant un peu, j’ai tout de même réussi à creuser quelques trous pour y insérer cette graminée donc, trois Ilex crenata ‘Golden Gem’, une Persicaria filiformis ‘Alba’, deux fougères indigènes peu exigeantes, Aegopodium podagraria ‘Variegatum’ (beaucoup moins envahissante que l’espèce type, en tout cas à cet endroit, elle se contrôle bien) et un Ilex aquifolium que m’a donné mon beau-père l’année dernière. Nous sommes proches de la maison, j’essaie de planter davantage de persistants pour améliorer la structure et apporter plus de vert aux abords des bâtiments en dehors de la belle saison. Des ancolies violettes se ressèment aussi dans ce coin et j’ai ajouté quelques bulbes de Muscaris armeniacum ‘Valérie Finnis’ l’automne dernier.

jardin-sainte-anne-carex-persistant

Après la fonte du manteau de neige, je m’attendais à découvrir des taupinières en pagaille mais non.

jardin-sainte-anne-taupe

Près de notre porte d’entrée, un Osmanthus heterophyllus ‘Tricolor’ vit sa vie, tranquillement. Il est protégé par le mur de la maison (côté ouest) et s’en sort plutôt bien, même si après 3 ou 4 ans, je n’ai pas encore eu le bonheur de profiter du doux parfum de jasmin de ses fleurs. Son feuillage est lumineux, son port compact, il est idéal pour la réalisation de topiaires dans un coin légèrement ombragé.

jardin-sainte-anne-osmanthus-tricolor

Les fougères persistantes sont des atouts à ne pas négliger également. Très graphiques, elles agrémentent joliment les zones d’ombre. Les belles Polystichum setiferum ‘Proliferum’ ne me diront pas le contraire. Elles sont encore jeunes, plantées, au printemps dernier, dans la nouvelle partie aménagée le long de la berge du ruisseau.

jardin-sainte-anne-fougere-polystichum

Justement, le ruisseau, le voici dans toute sa splendeur. Encore sauvage, l’automne dernier, j’ai entrepris de planter quelques touffes d’iris (Iris louisiana ‘Black Gamecock’ sans certitude), au niveau de la partie enherbée à droite. Ils ont quasiment les pieds dans l’eau, c’est très marécageux à cet endroit. J’espère obtenir un beau tapis d’iris violets dans quelques années. Il me faudra certainement rajouter d’autres plantes de berge aussi.

jardin-sainte-anne-ruisseau

logo

17 thoughts on “Des feuillages persistants & quelques fleurs hivernales”

  1. Que c’est bon de pouvoir faire un tour au jardin. J’ai taillé les miscanthus car ils faisaient des pousses vertes, déjà ! Le reste je laisse aussi pour abriter encore les insectes. J’ai planté le Mme cornus cet automne, il est très beau. Bonne soirée

    Aimé par 1 personne

  2. Quant à moi, j’attends toujours la fonte des dernières plaques de neige. Mais je vois beaucoup de graminées couchées et encore retenues au sol par le poids de la neige gelée. J’ai même un rosier sur tige qui penche presque jusqu’au sol! Dès le premier coup de soleil, je vais faire un tour d’inspection.

    Aimé par 1 personne

  3. Michel a planté ce cornus siberica alba hier. On a aussi été attiré par son beau bois rouge… Je vois qu’il est quand même assez haut chez toi… J’aime aussi beaucoup ces carex ! Ils prennent de jolies teintes. Bisous et a bientôt pour la suite!

    J'aime

  4. Que c’est bon de t’accompagner dans ce tour de jardin!
    Les graminées sont en effet en train de faire leurs nouvelles pousses ici aussi mais je n’ai taillé que le panicum ‘Squaw’ ce dimanche.
    J’adore ton hamamelis ‘Jelena’!
    Bises

    J'aime

  5. Merci pour cette petite promenade matinale ! L’hamamélis, c’est une véritable merveille… Sur les berges, des camassias peut-être ? Et le Cornus siberica ‘Alba’, je suis une grande fan aussi… Non seulement je le trouve beau mais j’aime aussi beaucoup son côté « Caméléon » : éclatant en hiver mais plus discret en été, il est vraiment facile à associer.

    J'aime

  6. Coucou Virginie, ça fait du bien de faire le tour du jardin dès que c’est à nouveau possible ! On a eu à peu près les mêmes températures et tout est encore gris, mais contrairement à l’année dernière la neige a tout aplati et « dégagé » certains espaces, je vois plus clairement là où je vais ratisser et décompacter. J’ai hâte ! Ton osmanthus est très beau, j’en avais un dans le temps, ça me donne envie d’en replanter un.
    Bonne journée et j’ai hâte de lire la suite !

    J'aime

  7. Joli petit tour dans ton jardin. Ce petit côté « en hiver le jardin fait ce qu lui plait » est pas mal: les persistants et les graminées sont à l’honneur sauf que l’hamamélis leur pique la vedette. Bonne journée

    J'aime

  8. Magnifique ton hamamélis, j’ai retrouvé le nom du carex panaché grâce à toi, j’avais perdu son nom . Pour l’osmanthus chez nous il a 10/15ans et n’a jamais fleuri (les deux) mais pousse très
    bien, car vu le prix j’avais acheté petit ! Par contre j’ai un osmanthus burkwoodi qui embaume
    au printemps . Bisous . Colette

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s